Contact

Notre équipe commerciale est à votre disposition pour vous renseigner sur notre offre de produits et services

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et profitez de l’actualité sur la logistique chaîne du froid

S'inscrire

Catalogue

Télechargez le catalogue produits

Télécharger

Quel emballage pour bien conserver l'insuline ?

22 juillet 2013

L’insuline doit impérativement être conservée entre +2°C et +8°C. Cette problématique touche plus de 350 millions de diabétiques dans le monde. Comment respecter la chaîne du froid depuis le laboratoire jusqu’au domicile du patient ?

Le transport de l’insuline jusqu’aux officines et pharmacies


conservation insulinePlusieurs gammes d’emballages sont adaptées au transport de l’insuline, du laboratoire jusqu’aux distributeurs ou vers les pharmacies, afin d’éviter toute rupture de la chaîne du froid : 

Ces emballages sont utilisables avec ou sans apport de froid. Il existe différents modèles pour s’adapter aux volumes à transporter et au temps de trajet. Vous pouvez nous contacter directement pour élaborer la solution la plus adéquate par rapport à vos contraintes logistiques. 

Une sacoche ou pochette isotherme pour les patients


Gamme-Patient_WebLa gamme d’emballages Nomad® est parfaitement adaptée aux transports de vaccins ou de traitements thermosensibles par les patients. Ils peuvent transporter leur insuline dans une pochette ou une sacoche réfrigérante, de la pharmacie jusqu’à leur domicile, ou s’ils partent en déplacement. L’insuline peut être conservée jusqu’à 2 heures avec la pochette Slim, et jusqu’à 16h avec la Thermotrousse (sacoche réfrigérante). Ces emballages sont réutilisables : il suffit de les désinfecter après utilisation.

L’ajout d’un accumulateur de froid dans l’emballage peut être nécessaire, en particulier si l’insuline est déjà préparée dans un stylo injecteur, ou en cas de forte chaleur. L’objectif est d’éviter les variations de température pour garantir l’efficacité du traitement. Toutefois, il faut éviter la congélation de l’insuline. Pour ce faire, le patient peut conserver le gel eutectique au réfrigérateur avant utilisation. Concernant les pochettes isothermes, on peut y insérer des accumulateurs de froids plats qui ne sont pas en contact direct avec le produit.

Les enjeux sont importants car il suffit de deux minutes à température ambiante pour qu’un traitement sensible franchisse les +8°C, sans forcément que l’on puisse le détecter sur le produit ! Un emballage isotherme ou réfrigérant est indispensable pour préserver les qualités thérapeutiques de l’insuline.

Vous êtes:

laboratoire-pharmaceutique-people-target

Laboratoire Pharmaceutique

Misez sur la sécurité

bio-technologiste-people-target

Biotechnologiste

Précision et anticipation 

logisticien-people-target

Logisticien

Responsabilité et maîtrise des coûts 

repartiteur-people-target

Grossiste Répartiteur Distributeur

La fiabilité comme objectif prioritaire